Keio University 慶應義塾

Tokyo, Japon

Keio University 慶應義塾

Tokyo, Japon

RETOUR
TEXTE

Sur le toit d’un nouveau bâtiment de la Keio University de Tokyo, Michel Desvigne a été chargé de créer un jardin contemporain qui saurait préserver l’esprit du jardin (disparu) imaginé à cet emplacement par le grand sculpteur japonais Isamu Noguchi. Reprenant l’idée des « représentations de nature » que Noguchi associait à un travail plastique moderne, Michel Desvigne a fondé son travail sur l’image aérienne transposée d’une petite rivière, dont l’échelle est très proche des espaces conçus par le sculpteur.

On arrive ainsi à un jardin en forme de dalle perforée par les hautes herbes et les arbres, forme de nature relevant de l’artifice informatique, là où Noguchi utilisait l’artifice plastique. Composé non de pleins et de vides, mais de plans et passages successifs, aux densités variables, dans lesquels on peut s’immiscer, cet espace ne correspond à aucune proposition géométrique clairement identifiable. La disposition du garde-corps, placé très à l’intérieur du toit, estompe encore un peu plus les limites. Le jardin continue à se développer de part et d’autre de cette ligne, mais le promeneur ne perçoit plus la surface réellement investie. De ces hauteurs diffuses, sa vue s’étend sur la ville et le ciel, sans passer par le premier plan.

Au-delà de ce procédé de transposition, d’artifice et d’hommage, l’espace produit apparaît comme le prototype très maîtrisé de réalisations à concevoir à plus grande échelle. 

data
Année :
2004 - 2005
Statut :
Construit
Programme :
Jardins, Projets culturels
Maîtrise d'ouvrage :

Keio University

Équipe :

Michel Desvigne, Paysagiste
Taisei Corporation
Kengo Kuma, Architecte

Superficie :

600 m²