ANATOMIE DE PAYSAGES EN PROJET
ENSEIGNEMENT à L'UCL
Université Catholique de Louvain, hiver 2009

L’objectif est avant tout de voir, d’apprendre à voir les paysages qui nous entourent. Comprendre les mécanismes qui les produisent, décrypter les évolutions, situer les enjeux. Le paysage est aujourd’hui souvent, abordé du seul point de vue de sa protection. Le transformer est considéré a priori comme suspect.

C’est au contraire l’observation des transformations, des projets qui nous intéresse.

Ces observations ont comme support la manipulation d’images, la production de collages. Cette manipulation nous entraînera au-delà de la stricte analyse pour envisager d’autres transformations, d’autres projets.

Les supports sont des photographies aériennes. Une collection d’images sera projetée, décryptée au cours des présentations, classée selon quelques grandes thématiques comme par exemple : périphérie des villes – villes et géographie  - le paysage et les infrastructures – la ville diffuse – paysage et espaces publics – manières d’habiter le paysage.

Chaque présentation donne lieu à expériences : à partir d’images aériennes de paysage, les étudiants produisent des sortes de collages. Ces dessins sont à la fois le support de l’observation mais aussi l’occasion de prendre position sur leur évolution future. Des programmes sommaires peuvent proposés, par exemple : définir la ville, faire passer une voie ferrée, créer un réseau d’espaces publics, organiser un quartier… Les dessins -en métamorphose- sont photographiés pour composer une sorte de mosaïque de projets possibles.

La dimension éthique est importante. Quel paysage pour quelle société ? Comment habiter le territoire? Quelle ville pour demain?