Detroit East Riverfront

Detroit, Michigan, Etats-Unis

Detroit East Riverfront

Detroit, Michigan, Etats-Unis

RETOUR
TEXTE

L'impressionnante extension urbaine de Washington DC. conçue en partie par Frederick Law Olmsted Jr. dispose d'une documentation conséquente. Dans sa description, le paysagiste identifie un vallon existant pollué, et les moyens de remodeler ce composant de la géographie naturelle pour en faire un support de viabilisation. A l’aide de coupes transversales, il montre comment implanter infrastructures routières, chemins, gestion de l'eau et des pentes et développement urbain au sein d’un système de parcs. Les infrastructures de la ville sont alors étroitement liées à la conception du paysage.

Dans ce processus, un ruisseau discret est élargi pour devenir un lit de rivière recevant les infrastructures de transport, tout en amplifiant les caractéristiques du paysage. Cette amplification de la géographie naturelle a fourni un cadre fantastique pour l’expansion de la ville.

Plus d’un siècle après, ce système de parcs fonctionne toujours et son esthétique reste une source d’inspiration majeure. Plusieurs projets d'envergure que nous développons actuellement en Europe sont fortement influencés par la démarche d'Olmsted et de son fils à Washington D.C.

Cette vision peut de toute évidence constituer le fondement d’une requalification de l’East Riverfront de Detroit. Une géographie amplifiée contribuera à la réalisation de tous les composants d'infrastructure, routes principales, promenades, moyens de gestion de l'eau. Ce nouveau paysage sera le moyen de traiter les sols contaminés, mais aussi d’offrir des mesures de compensation environnementale, telles que des zones humides.

Certes, aujourd'hui la construction d'un réseau de parcs de cette ampleur serait trop onéreuse. Pourtant, les responsabilités peuvent être partagées. L'organisme public prendrait un tiers de la surface, celui  incluant les infrastructures liées aux transports, à la gestion de l'eau et des matériaux, ainsi que les zones de compensation. Les deux tiers restants seraient des concessions. Ces terrains privés deviendraient des jardins collectifs ou des jardins institutionnels. Seule une composition pertinente et maitrisée donnera une cohérence globale à ce futur système de parcs.

data
Année :
2016
Statut :
En cours
Programme :
Quartiers et stratégies urbaines, Espaces publics
Maîtrise d'ouvrage :

Detroit Riverfront Conservancy

Équipe :

MDP Michel Desvigne Paysagiste
SOM, Skidmore, Owings & Merrill LLP (mandataire) 
IHA Inessa Hansch Architecte

 

Superficie :

Périmètre d’étude restreint : 52 hectares
Périmètre de l’esquisse: 145 hectares
Périmètre de réflection : 380 hectares