Detroit East Riverfront

Detroit, Michigan, Etats-Unis

Detroit East Riverfront

Detroit, Michigan, Etats-Unis

RETOUR
TEXTE

Le projet de l'Est Riverfront porte sur un territoire comprenant des emprises privées et est rendu possible par le soutien du Detroit Riverfront Conservancy (dont l’équivalent français serait une société d’économie mixte). Cette grande commande publique est elle-même un fait exceptionnel aux Etats-Unis. C’est la raison pour laquelle la maîtrise d’ouvrage a souhaité s’adjoindre le savoir-faire d’une équipe européenne. Une large partie du travail de notre équipe consiste en l’accompagnement nécessaire du dialogue entre les différents propriétaires et entre l’ensemble des acteurs en général afin d’aboutir à un consensus.

Préalablement à l’intervention de notre groupement, la municipalité avait commencé à développer une large vision des espaces publics à l’échelle de la ville, que nous venons partiellement compléter et préciser.


Detroit East Riverfront Masterplan

Detroit porte les stigmates de l’exode qui a frappé sa couronne périphérique, bien que celle-ci ait été nettoyée par les pouvoirs publics et progressivement investie par des démarches d’agriculture urbaine : le vide y a une mauvaise connotation. Pour le renouvellement de l’East Riverfront, l’arbitrage du bon dosage entre bâti et espaces publics a donc demandé un long travail de concertation des acteurs pour définir l’acceptabilité du vide et dans quelles proportions.

Ce processus a permis de trouver un compromis entre vaste parc unitaire et parc éclaté. Il a abouti au projet du Creek Park, un parc public sur les deux tiers du linéaire de rive inclus dans le périmètre.


Creek Park
et ramifications

Le Creek Park s’insinue en profondeur dans le reste de la ville grâce à des ramifications perpendiculaires au-delà de Jefferson Avenue. Ce parti pris permet d’intégrer l’aménagement déjà commencé par la ville d’une ramification. Il justifie aussi l’arrivée de la voie rapide I375 jusqu’en centre-ville et notre proposition de réaménagement lui donnant le caractère d’espace public.

Ces bras s’inspirent des petits affluents qui drainaient les abords humides de la Detroit River avant leur urbanisation. Ils constituent un nouveau réseau hydrographique à la faveur des opportunités foncières : une géographie amplifiée, sur le modèle des systèmes de parcs d’Olmsted, qui redonne sa place à l’eau dans la ville. Les nouvelles rivières écologiques que sont les ramifications perpendiculaires facilitent la gestion des eaux de pluie et irriguent le Creek Park. Ce dernier s’appuie sur une ébauche de parc préexistante où nombre d’enfants font leurs premières expériences de nature. En collectant les eaux de pluie à large échelle, le Creek Park offre un paysage quasi-marécageux d’autant plus propice à la biodiversité et prolonge des usages déjà en place. C’est un enjeu particulièrement important au vu des bousculements sociaux qui accompagnent la revitalisation du centre de Detroit.

La topographie imaginée pour le Creek Park et ses milieux humides prend le contrepied d’une impulsion qui consisterait à creuser pour ménager des espaces en eau. Les activités industrielles passées ont pollué le sol et le site doit rester protégé des crues. Il est plus pertinent de remblayer pour façonner des creux en négatif. Ainsi, les terres polluées deviennent un élément de composition paysagère.


Uniroyal Riverfront Promenade
et prémices d’une plus longue continuité

La municipalité manifestait déjà l’envie d’aménager une promenade au bord de l’eau, comme le démontre la mission sur la parcelle Uniroyal. Nous les accompagnons pour donner davantage d’ambition à ce projet en assurant une continuité piétonne sur toute la longueur du quartier, y compris au bord des parcelles privées. Il faut pour cela mener d’intenses négociations avec les propriétaires fonciers et réfléchir au type d’aménagement le plus adapté à chaque section (généralement des ouvrages sur l’eau).

Cette continuité est vouée à devenir l’espace public emblématique de Detroit, ouvert sur la Detroit River et dont la fréquentation peut facilement être initiée dans la mesure où il s’accroche à d’autres espaces publics. Ceux-ci et les nouveaux aménagements soutiennent de vifs enjeux sociaux. Ils constituent l’un des rares espaces de brassage social à Detroit.

L’Uniroyal Riverfront Promenade proposée initie cette continuité. Elle est très large (une vingtaine de mètres) et laissée libre pour accueillir harmonieusement de multiples usages. Pour convier à la plus grande proximité possible avec la Detroit River, le garde-corps imposé par les services de la ville est dissimulé par un jeu de gradins, si bien que la promenade semble s’ouvrir à pic sur l’eau.

data
Année :
2016
Statut :
En cours
Programme :
Quartiers et stratégies urbaines, Espaces publics
Maîtrise d'ouvrage :

Detroit Riverfront Conservancy

Équipe :

MDP Michel Desvigne Paysagiste
SOM, Skidmore, Owings & Merrill LLP (mandataire) 
IHA Inessa Hansch Architecte

 

Superficie :

Périmètre d’étude restreint : 52 hectares
Périmètre de l’esquisse: 145 hectares
Périmètre de réflexion : 380 hectares

  • Récompenses: 
    2017 ILASLA Award